Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 13:48
Cependant tout le Palais s'était réveillé avec la Princesse, chacun songeait à faire sa charge, et comme ils n'étaient pas tous amoureux, ils mouraient de faim ; la Dame d'Honneur, pressée comme les autres, s'impatienta, et dit tout haut à la Princesse que la viande était servie. Le Prince aida à la Princesse à se lever ; elle était tout habillée et fort magnifiquement ; mais il se garda bien de lui dire qu'elle était habillée comme ma mère grand, et qu'elle avait un collet monté, elle n'en était pas moins belle.

 Ils passèrent dans un Salon de miroirs, et y soupèrent, servis par les Officiers de la Princesse, les Violons et les Hautbois jouèrent de vieilles pièces, mais excellentes, quoiqu'il y eût près de cent ans qu'on ne les jouât plus.

Ensuite, ils se rendirent à la ville, suivis par tous les serviteurs de la princesse. Le roi et la reine, père et mère du jeune prince, furent bien heureux de le revoir, car son absence un peu longue les avait inquiétés. Ils furent charmés aussi de connaître la belle princesse que leur amenait avec lui pour l'épouser.


Peu de temps après, l'aumonier de la Cour maria les deux jeunes gens, et il y eut à cette occasion, dans tous le pays, des fêtes et des réjouissances comme on n'en avait jamais vu . Le peuple, sur le passage du cortège, acclama le prince et sa belle compagne, dont les malheurs avaient émus tous les coeurs.

Ils vécurent longtemps et furent très heureux.


Partager cet article

Repost 0

commentaires